Les ensembles de valeurs structurantes, prédéfinies, ne représentent plus les réalités actuelles. Ces valeurs saturées nécessitent de faire appel à de nouveaux ensemble de valeurs, émergentes, pour rendre compte du réel.

L’environnement postmoderne requiert de nouvelles pratiques managériales pour s’assurer que les processus opérationnels donnent du sens aux organisations. Contrairement à l’époque moderne qui se concentrait sur l’efficience économique et la productivité, le postmodernisme promeut la créativité, la connexion émotionnelle et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Dans un contexte postmoderne, les managers doivent adapter leurs approches aux attentes des employés et doivent plus se concentrer sur l’équilibre des relations humaines que sur le contrôle de la performance individuelle. Plutôt que d’exercer le pouvoir issu de leur position, ils doivent faire valoir leur autorité pour favoriser le bonheur à travers la confiance et l’attention au travail. Ainsi, les managers doivent relayer l’information, donner du sens, motiver les personnes les entourant, réguler les relations de travail et agir en leaders.

Accéder à l’article

Arnaud Lacan, Think tank : Meaningful management in a postmodern society. GBOE. 2019;38:6–10. https://doi.org/10.1002/joe.
21917




thibaultc